Programme :

Sauveteur Secouriste du Travail

​​OBJECTIFS


A l’issue d’une formation, le SST doit être capable d’intervenir efficacement face à une situation d’accident du travail en portant secours à la ou les victimes.
Il doit être également capable d’intervenir en toute sécurité sur une situation dangereuse sur son lieu de travail en mettant en pratique ses connaissances en matière de prévention des risques professionnels.
Ceci dans le respect de l’organisation et des procédures spécifiques de l’entreprise.

 


I.   Acquérir les connaissances nécessaires pour devenir un véritable acteur de prévention dans son entreprise :


1.  Comprendre les notions d'Accidents de Travail et de Maladies Professionnelle.
2.  Connaître les différents acteurs de prévention.
3.  Mettre en place la prévention sur son lieu de travail.

4. Connaître le rôle du SST et situer le cadre juridique de son intervention.

 


II.   Acquérir un comportement efficace et adapté face à une situation d'urgence : 


1.  Réaliser une protection adaptée.
2.  Examiner la(les) victime(s) avant/et pour la mise en oeuvre 
3.  Etre capable d’examiner la(les) victime(s) avant et pour la mise en œuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir.
4.  Etre capable de faire alerter ou alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise.
5.  Etre capable de secourir la(les) victime(s) de manière appropriée.

Valider à l’issue de la formation la capacité du stagiaire à exercer la fonction de Sauveteur Secouriste du Travail.

CONTENU

I. Mettre en application ses compétences de SST au service de la prévention des risques professionnels dans son entreprise :
 
  1. Situer le rôle du SST dans l’organisation de la prévention de l’entreprise

  2. Appréhender les notions de base en matière de prévention

  3. Contribuer à la mise en œuvre d’actions de prévention

  4. Repérer les situations dangereuses dans le cadre du travail

  5. Supprimer ou réduire, ou contribuer à supprimer ou réduire les situations dangereuses et/ou les atteintes à la santé

  6. Informer les personnes désignées dans le plan d’organisation de la prévention de l’entreprise de la(les) situation(s) dangereuse(s) repérée(s)

  7. Identifier qui informer en fonction de l’organisation de la prévention de l’entreprise

  8. Définir les différents éléments, les transmettre à la personne identifiée et rendre compte sur les actions éventuellement mises en œuvre


II. Intervenir face à une situation d’accident du travail :


1. Situer le cadre juridique de son intervention.


1.1. Connaître les éléments fixant le cadre juridique de son intervention dans son entreprise.


1.2. Connaître les éléments fixant le cadre juridique de son intervention en dehors de son entreprise.


1.3. Mobiliser ses connaissances du cadre juridique lors de son intervention.


2. Réaliser une protection adaptée.


2.1. Mettre en oeuvre les mesures de protections décrites dans le processus d’alerte aux populations.


2.2. Reconnaître sans s’exposer soi-même, les dangers persistants éventuels qui menacent la victime de l’accident et/ou son environnement.

2.3. Supprimer ou isoler le danger, ou soustraire la victime au danger sans s’exposer soi-même.

 

3. Examiner la(les) victime(s) avant et pour la mise en oeuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir.


3.1. Reconnaître, suivant un ordre déterminé, la présence d’un (ou plusieurs) des signes indiquant que la vie de la victime est menacée.

3.2. Associer au(x) signe(s) décelé(s) le(s) résultat(s) à atteindre et de le(s) prioriser.


4. Faire alerter ou alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise.


4.1. Définir les différents éléments du message d’alerte qui permettront aux secours appelés d’organiser leur intervention.


4.2. Identifier, en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise, qui alerter et dans quel ordre.


4.3. Le cas échéant, choisir parmi les personnes présentes et selon des critères prédéfinis, celle qui est la plus apte pour déclencher l’alerte.


4.4. Transmettre aux secours appelés, ou à la personne choisie pour alerter, les éléments du message et respecter les consignes pour assurer une transmission efficace et favoriser une arrivée des secours au plus près de la victime.


5. Secourir la(les) victime(s) de manière appropriée.


5.1. A l’issue de l’examen, déterminer l’action à effectuer, en fonction de l’état de la(les) victime(s), pour obtenir le résultat à atteindre.


5.2. Mettre en oeuvre l’action choisie en utilisant la technique préconisée.


5.3. Vérifier par observation, l’atteinte et la persistance du résultat attendu, ainsi que l’évolution de l’état de la victime, jusqu’à la prise en charge de celle–ci par les secours spécialisés.


6. Évaluation.

SST
eligible cpf 2020.png
INRS
DURÉE & PARTICIPANTS

 

14 heures pour 4 à 10 participants.

Durée affectée au nombre de participants conforme au référentiel INRS :

 

V7.01/2020.

LIEU

Nos locaux ou vos locaux. 

(Cette formation nécessite un espace suffisant pour la réalisation des gestes et des mises en scènes)

PUBLIC CONCERNE

 

Tout salarié d’entreprise.

PRÉ-REQUIS

 

Aucun.

ENCADREMENT

Formateur Sauveteur Secouriste du Travail certifié INRS.

MOYENS PÉDAGOGIQUES

  • Théorie : 

- La formation sera assurée à l’aide de supports informatiques via

vidéoprojecteur – tableau paperboard et le Plan d’Intervention.

- Des aides mémoires seront remis à chaque participant à la fin de la formation.

  • Pratique :

- Mannequins (avec masques individuels à usage unique), défibrillateur, outillage et accessoires dédiés aux mises en situation en adéquation aux divers secteurs d’activités.

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE

 

Pédagogie interactive basée sur la participation du stagiaire.

Méthodologie expositive, visuelle et heuristique.

Apprentissage par la pratique sous forme d’exercices d’intervention lors de mises en situation.

DISPOSITIF D’ÉVALUATION DES RÉSULTATS

Les résultats de l’action de formation seront évalués en continu via la réalisation d’exercices pratiques lors de simulations.

Mise en situation finale « cas concret » durant laquelle le participant devra répondre aux critères imposés par l’INRS.

Evaluation pratique et orale des connaissances « théoriques » via la grille de certification INRS.

Un certificat de SST sera remis à chaque stagiaire ayant satisfait aux exigences des critères définis par l’INRS.

DISPOSITIF DE SUIVI DE L'ACTION

La présence du stagiaire sera contrôlée par le formateur via une feuille de présence signée par demi-journées donnant droit à la délivrance d’une attestation :

     - de suivi de stage dans le cas où le stagiaire n’aura pu mettre en œuvre pour des raisons d’aptitudes physiques l’ensemble des compétences du SST
     - d’une attestation de fin de formation
     - Un certificat de Sauveteur Secouriste du Travail pour chaque stagiaire ayant satisfait aux exigences des critères définis par l’INRS.

 

Le titulaire du certificat SST à jour dans son obligation de formation continue est réputé détenir l’unité d’enseignement « Prévention et Secours Civique de niveau 1 (PSC1) »

 

Des aides mémoires seront remis à chaque participant à la fin de la formation.

L’atteinte des objectifs et la qualité de la formation feront l’objet d’une évaluation par le stagiaire.

FORMATION CONTINUE


Le Maintien Actualisation des Compétences (MAC) a pour but de maintenir les compétences du SST, définies dans le référentiel de formation, à un niveau équivalent voire supérieur à celui de sa formation initiale.

 

Il doit comprendre :

 

  • Une évaluation à partir d’un accident de travail simulé permettant de repérer ses écarts par rapport au comportement attendu d’un SST.

  • Une partie dédiée à la révision des gestes

  • Une partie dédiée à l’actualisation de la formation

 

Le MAC reprend les mêmes critères de la formation initiale et doit avoir lieu dans les 2 ans suivant la formation initiale.

 

L’entreprise pourra fixer également la fréquence des maintiens.

 

Si la formation s’adresse à un groupe supérieur à 10 personnes, la durée de celle-ci est majorée de ½ heure par personne supplémentaire. A partir de 14, le groupe est scindé en deux et nécessite deux formateurs.

 

La durée préconisée est de 07 heures de face à face pédagogique. Elle peut varier en fonction des participants et/ou des changements imposés par le contenu du référentiel apportés par la CNAMTS et l’INRS.